HomeIntervenantsProgrammeArchivesEn savoir plus

Retrouvez tous les intervenants (et interventions) du Forum Génération Egalité

  • Aucun critère en cours
Co-présidente de la CLEF et Fondatrice-présidente de FMR.

Successivement professeure de lettres, journaliste, directrice de cabinet, fonctionnaire, Jocelyne Adriant Mebtoul a créé plusieurs forums mondiaux pour les droits des femmes. Elle est experte et présidente de La CLEF, ONG de plaidoyer et réseau d'une centaine d'associations féministes pour l'égalité femmes-hommes.
Jean-Paul Agon est un chef d'entreprise français. Il est le Président-directeur général du Groupe L'Oréal depuis le 17 mars 2011.
Nicole Ameline est une ancienne députée française, actuellement vice-présdente du Comité pour l'élimination de toutes les formes de discrimination à l'égard des femmes (CEDAW)
Rebecca Amsellem est docteure en économie et fondatrice de la newsletter féministe "Les Glorieuses"
Ludovica Anedda est chargée de plaidoyer sur les droits des femmes pour l’ONG de solidarité internationale CARE France. Elle mène des campagnes de plaidoyer pour l’intégration d’une approche genre dans la politique étrangère de la France sur les droits des femmes. Elle est mobilisée dans le cadre du Forum Génération Égalité à niveau international et national. Avec ses partenaires, elle porte aussi la campagne #stopviolencestravail pour la ratification de la Convention 190 de l’OIT contre la violence et le harcèlement au travail. Précédemment, elle a travaillé en tant que consultante de politiques d’égalité de genre et éducation dans l’Union Européenne.
Responsable du programme Genre au bureau de l'UICN pour l'Asie occidentale

Ms. Laila Annouri is the Regional Manager of the Drylands, Livelihoods and Gender Program for West Asia Regional Office of IUCN. Ms. Laila Annouri is a Senior Engineer with more than 12 years of professional experience with public, private and international organizations on a range of topics including forests and rangelands management; rural/forest infrastructure; water and biodiversity conservation; desertification and drylands; and poverty reduction. She had designed and implemented more than 35 integrated programs and projects related to natural resources management with an emphasis on climate adaptation. Also, she participated in developing policies at the Regional, National and International level. Additionally, Ms. Annouri helped develop and implement a monitoring and evaluation system for an integrated natural resources management in the Middle East and North Africa. Most recently, she worked with UN Environment in implementing their Science-Policy Interface program in West Asia.
Ms. Annouri has a B.Eng and M.Eng in water and forestry from the Ecole Nationale Forestiere d’Ingenieurs in Morocco, and also a Graduate degree from the University of California, in Natural Resources Management, Environmental Policy and Climate Change. She is an alumna of the prestigious U.S. Presidential program, the Hubert Humphrey Fulbright Fellowship.
 
Sophia Aram est humoriste, comédienne, animatrice de télévision et chroniqueuse radio.
Jean-Michel Aulas est un homme d'affaires français. Il est le président de l'Olympique Lyonnais depuis 1987 et également président directeur général de l'OL Groupe.
Audrey Azoulay est une haute fonctionnaire et femme politique française. Depuis le 13 novembre 2017, elle exerce la fonction de directrice générale de l'UNESCO.
Co-fondatrice du Fonds pour les Femmes en Méditerranée

Double doctorat en Génétique (Université Paris VII) et Neurophysiologie (Université de Leuven, Belgique). Maître de Conférences à l’Université de Bourgogne depuis 1999.
Dès l’âge de 18 ans, Fawzia Baba-Aissa s’engage activement dans le mouvement pour l’égalité entre les femmes et les hommes en Algérie (1978-1993). Au moment des années noires du terrorisme, elle quitte son pays, avant de s’installer en France lorsqu’elle obtient le poste de Maître de Conférences. Elle continue à s’investir au niveau international en fondant l’association internationale New Ways-Alliance pour l’innovation sociale et l’association « 20 ans Barakat » dont l’objectif objectif est de mener une campagne conjointement en France et en Algérie pour l’abrogation du code de la famille algérien qui aboutit à une première victoire en 2005.  Son expérience des luttes féministes et des difficultés rencontrées par des associations de femmes pour trouver un financement à leurs actions l’a mené avec 3 autres militantes des droits des femmes à créer le Fonds pour les Femmes en Méditerranée, un fonds féministe, destiné à collecter des fonds pour les reverser à des associations de femmes dans l’ensemble des 21 pays du bassin méditerranéen. 
Elle est actuellement membre du Conseil d’Administration du FFmed et en charge du développement.
 
Fondatrice et Présidente de We are not Weapons of War

Céline Bardet est juriste et enquêtrice criminelle internationale, spécialistes des crimes internationaux, la justice post-conflit et les questions de sécurité. Depuis 20 ans, elle travaille dans plus de 40 pays appelée par des organisations prestigieuses comme l’Union Européenne, INTERPOL ou encore l’ONU ; à fournir son expertise sur les questions de justice et de sécurité. Témoin de la montée de l’utilisation du viol de guerre et de son usage systématique dans les zones de conflits, de l’impunité, du manque de réponses adéquates sur place et du peu de services accessibles aux survivants en détresse, elle décide de créer l’ONG We are NOT Weapons OF War (WWoW) en 2014, qui se consacre à la lutte contre les violences sexuelles liées aux conflits au niveau mondial - via des approches juridiques innovantes et créatives en proposant une réponse globale, holistique et efficace à l’usage endémique du viol dans les environnements fragiles. WWoW a développé un site-web mobile sécurisé BackUp qui permet aux survivant.e.s de se signaler et facilite leur accès aux services médicaux, psychosociaux et juridiques. L’outil permet aussi la transmission, la sauvegarde et la sécurisation de documents et éléments de preuve par toute personne, dans le monde entier pour accélérer les processus judiciaires et la lutte contre l’impunité. BackUp fournit aussi une cartographie en temps réel de l’ampleur du phénomène. Depuis 2014, WWoW développe un plaidoyer mondial sur la question des violences sexuelles liées aux conflits et accompagne la réhabilitation des survivant.e.s.
Marguerite Bérard est la directrice du réseau France des banques de détail du groupe BNP Paribas depuis 2019. Elle a également dirigé le cabinet du ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé en 2010.
Agathe BLANC-KAMISSOKO est membre de l’Association des Femmes juristes de Côte d’Ivoire (AFJCI) et occupe actuellement le poste de chargée de programme au sein de cette ONG qui fait partie de l’Alliance Droits et Santé, co-leader de la coalition d’action sur les droits et la santé sexuels et reproductifs dans le cadre du Forum Génération Egalité. Elle intervient essentiellement sur toutes les questions relatives aux droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) des filles et des femmes en menant le plaidoyer pour l’amélioration de leurs droits et leur santé.
Titulaire d’une maitrise en droit obtenue à l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, elle a trouvé un intérêt à militer à la promotion et à la défense des droits des femmes en adhérant à l’AFJCI en 2008. Son engagement pour l’amélioration du statut des femmes et l’égalité femmes-hommes traduit la militante féministe qu’elle est.
Agathe s’intéresse beaucoup aux changements des normes et des lois ainsi qu’aux technologies de l’information et aux nombreuses opportunités de formation en ligne.

Déléguée générale de la Fondation Kering.

Céline Bonnaire travaille depuis treize ans dans le secteur philanthropique.
Après 10 ans dans la communication, Céline a rejoint Kering (anciennement PPR) en 2006 afin de développer l’engagement sociétal du Groupe en matière d’éducation et d’insertion au niveau européen. En 2008, elle lance la Fondation Kering, dédiée à la lutte contre les violences faites aux femmes.
En tant que Déléguée Générale et en collaboration avec le Conseil d’Administration, Céline Bonnaire engage la Fondation dans des partenariats de long terme avec des associations locales afin de développer des programmes au bénéfice des femmes victimes de violences et d’améliorer la prévention auprès de différents publics.

Que ce soit avec les partenaires de la Fondation ou l’ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre les violences faites aux femmes, elle encourage une approche collaborative et transversale pour augmenter l’impact des actions menées au bénéfice des femmes.
Céline Bonnaire est diplômée d’Ecole Supérieure de Commerce et titulaire d’un D.E.A en économie latino-américaine à la Sorbonne.

FONDATION D’ENTREPRISE KERING

Créée en 2008, la Fondation Kering lutte contre les violences faites aux femmes. Pour maximiser son impact, la Fondation travaille main dans la main avec un nombre limité de partenaires locaux dans les trois principales régions d’implantation du Groupe : le continent américain, l’Europe de l’Ouest et l’Asie.
La Fondation soutient des organisations locales qui mettent les femmes victimes de violences au coeur de leurs programmes. Depuis 2018, la Fondation a décidé d’engager les plus jeunes dans la lutte contre les violences faites aux femmes, notamment les jeunes hommes et les garçons, à travers des programmes de prévention.
La Fondation travaille également à faire évoluer les comportements, au sein de Kering comme dans la société en général. Elle déploie des formations sur les violences conjugales à destination des collaborateurs du Groupe et a créé, en 2018, avec la Fondation Face, « Une femme sur trois », le premier réseau européen d’entreprises s’investissant dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Enfin, elle organise des campagnes de sensibilisation internationales, tout en impliquant les 35 000 collaborateurs de Kering à travers le monde.

www.keringfoundation.org
@KeringForWomen
Lila Bouadma est réanimatrice à l'hôpital Bichat, à Paris, et fait partie du Conseil scientifique qui veille à la qualité et à la cohérence de la politique scientifique de la France.
Démographe.

Elizabeth Brown, démographe, ex-enseignante-chercheure à l’Institut de démographie de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Idup), a travaillé sur l’évolution des comportements démographiques et des rapports de genre dans les sociétés occidentales, en analysant notamment, les enquêtes nationales françaises. Co-initiatrice du développement des recherches quantitatives sur les violences interpersonnelles en France, elle s’est investie depuis 1996 dans l’élaboration des enquêtes Enveff menées en France et dans les DOM-COM. Membre de l’équipe de recherche Virage depuis 2010, elle a particulièrement travaillé sur les aspects méthodologiques de la collecte et du traitement statistique des données et sur les thématiques concernant les violences conjugales.
Stéphanie Caradec est directrice du Mouvement du Nid-France, association nationale qui agit en soutien aux personnes prostituées et contre le système prostitueur, depuis décembre 2016. Auparavant, elle a travaillé dans plusieurs collectivités territoriales et à l’Assemblée nationale à l’intégration de l’égalité femmes-hommes dans les politiques publiques locales et nationales.
LEONARDO DANIEL COSTANTINO
AMBASSADEUR DE LA RÉPUBLIQUE ARGENTINE EN FRANCE
Né le 1er juin 1970 à Buenos Aires, l’Ambassadeur Leonardo Costantino a terminé sa licence en Sciences Politiques à l’Université Catholique Argentine (UCA) en 1994. Il a ensuite obtenu son diplôme de troisième cycle en Relations Internationales à la Faculté Latino-américaine de Sciences Sociales (FLACSO) puis est entré à l’Institut du Service Extérieur de la Nation pour poursuivre une carrière dans la diplomatie.
Après avoir travaillé plusieurs années au Ministère de l’Économie et de la Production comme Secrétaire particulier puis Chef de Cabinet du Ministre, il a obtenu sa première mission à l’étranger en tant que Chef de la Section des Droits de l’Homme à l’Ambassade de la République Argentine en Uruguay, où il est resté cinq années. Après un retour d’un an en Argentine en tant que Chef de Cabinet du Sous-Secrétariat de Développement de la Promotion Commerciale et de l’Investissement, il s’est rendu en France pour être durant six années, le Chef de la section économique de l’Ambassade de la République Argentine en France, où il est aujourd’hui l’Ambassadeur.
Marlène Coulomb-Gully est une chercheuse française en communication politique et sur les représentations du genre dans les médias. Elle est également professeure en sciences de l'information et de la communication à l'université Toulouse II-Le Mirail.
1 2 3